Skip to content

La pharmacie et les boutiques de produits naturels

14 juin 2010

Voici un article qui confirme un peu ce que je pense de la place des Produits de Santé naturels (PSN) dans la pharmacothérapie des patients. Les PSN sont de véritables produits qui entrent dans les soins des patients, mais sont un adjuvant avant tout. Ce ne sont pas des premières ligne de traitement, car les études sur leur efficacité restent peu nombreuses et il est difficile de mesurer réellement leur effet. Cependant, ces produits peuvent réellement faire une différence et complémenter des médicaments ou intervenir après l’essai de plusieurs traitements inefficaces. Ce n’est pas parce qu’ils sont dit « naturels » que ces produits sont moins efficace ou ont moins d’effets indésirables. Je pense donc qu’ils ne sont pas à prendre à la légère, ce sont des traitements, d’une catégories de type « 3e ligne de traitement ou adjuvant ». Par exemple, les vertus des oméga-3 sont bien réelles dans plusieurs maladies ou bien la glucosamine pour l’arthrite…Que dire des effets sédatifs de la Valériane ou des vertus du millepertuis….Ces produits sont des médicaments avant tout, ils ont leur place en pharmacie et devraient être supervisés par des professionnels de la santé pour leur bon usage.

Des conseils inappropriés dans les boutiques de produits naturels?

6 novembre 2006 Les employés de boutiques de produits de santé naturels (PSN) prodigueraient des conseils qui ne sont pas ou peu fondés scientifiquement, conclut une étude de terrain effectuée en Ontario.

L’objectif de cette recherche1 visait à comparer les solutions contre l’hypertension légère que proposaient des employés de pharmacies de détail et des commis de boutiques de PSN.

Pour ce faire, des membres de l’équipe de recherche de l’University of Western Ontario ont visité incognito 20 boutiques de PSN et 38 pharmacies des villes ontariennes de London et de Toronto. Ils leur ont raconté que leur père de 67 ans, aux prises avec de l’hypertension légère, ne voulait plus prendre de médicaments et qu’ils cherchaient une solution de rechange.

Les auteurs de l’étude rapportent que dans chacune des 20 boutiques de PSN, seuls des suppléments leur ont été proposés. Il s’agissait de supplément d’ail dans 55 % des cas, d’oméga-3 (45 % des cas), de vitamines du complexe B (30 %), de la coenzyme Q10 (25 %), du calcium (20 %) et du magnésium (17 %).

Ils soulignent que 65 % des employés leur ont affirmé que les produits recommandés étaient « aussi efficace qu’un médicament ». Un seul commis a déclaré que le supplément était plus efficace que le médicament.

Dans les 38 pharmacies de détail, ce sont des pharmaciens qui ont répondu aux questions des chercheurs, à une exception près. Seuls 10 % des pharmaciens ont présenté des produits de santé naturels comme étant aussi efficaces que des médicaments (essentiellement un supplément d’ail). Les autres ont plutôt insisté sur le fait que le patient devait prendre des médicaments pour éviter de « mettre en péril sa vie », selon les auteurs.

Des suppléments valables?

D’après le pharmacien Jean-Yves Dionne, les produits de santé naturels reconnus dans le traitement de l’hypertension sont des adjuvants aux médicaments, c’est-à-dire qu’ils en renforcent les effets. « Ce ne sont pas des traitements de première ligne », précise cet expert en PSN.

Jean-Yves Dionne s’offusque des conclusions tirées par les chercheurs ontariens. « C’est une étude biaisée. Les auteurs avaient une thèse au départ et n’ont cherché qu’à la prouver! », laisse-t-il tomber.

Les auteurs de l’étude concluent en effet que les conseils prodigués par les employés de boutiques de PSN ne reposent pas sur des données scientifiques probantes. Mais, comme le fait remarquer Jean-Yves Dionne, les chercheurs ne semblent pas connaître les bienfaits démontrés des huiles de poisson (ou oméga-3) et de la coenzyme Q10 qu’ont proposé les commis de boutiques de PSN. Ces deux suppléments s’avèrent en effet de bons adjuvants aux médicaments prescrits contre l’hypertension, d’après des études scientifiques.

Selon Jean-Yves Dionne, les commis des boutiques de PSN n’ont pas fait fausse route. « Les produits qu’ils ont recommandés sont indiqués correctement, affirme-t-il. L’ail, les huiles de poisson, les antioxydants et les vitamines sont des recommandations légitimes en guise d’adjuvants, bien que Santé Canada ne les ait pas encore approuvés à cet effet. »

À noter que les résultats de cette étude, qui a défrayé la manchette d’un quotidien national2, sont issus d’une étude financée par la pharmaceutique Mead Johnson3, propriété de la multinationale Brystol-Myers Squibb.

Martin LaSalle – PasseportSanté.net

D’après National Post.

Pour mieux s’y retrouver, voici une publication de « Protégez-vous » qui aide à s’y retrouver dans le domaine des produits de santé naturels. Un bon conseil : choisissez toujours un produit avec un NPN (site Santé Canada), ce qui signifie que Santé Canada a inspecté et approuvé les normes de facbrication du produit et que ce que vous acheter est bien conforme a ce qui est écrit sur la bouteille.

No comments yet

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :